MALI : les fondations Orange et Aga Khan ont équipé 6 villages de maternités rurales dans la région de Mopti

14 décembre 2015

Mali

Les femmes enceintes des villages Barbé, Dio, Youré,  Bangassi, Toumadiama et Kobassa, dans la région de Motpi au Mali, pourront désormais se rendre dans un véritable centre de santé pour accoucher. Elles n’accoucheront plus dans des conditions d’hygiène précaires qui mettaient leur vie en danger ainsi que celle de leur enfant. Elles n’auront  plus à parcourir de longues distances à dos d’âne, en charrette ou à bicyclette pour se rendre dans des centres de santé. Les fondations Orange et Aga Khan viennent en effet d’offrir à chacune de ces communautés rurales une maternité totalement équipée.

Ces nouvelles maternités qui viennent s’ajouter au 10 déjà réalisées dans d’autres villages, » permettront d’améliorer les conditions d’accouchement des femmes et contribueront à réduire sensiblement les indicateurs relatifs à la mortalité maternelle, néonatale et infantile », a expliqué Hawa Diallo, l’administratrice générale de la fondation Orange-Mali.  Ce sont 5 maternités supplémentaires  qui seront construites en 2016 par les fondations Orange et Aga Khan dans d’autres villages. « La réalisation de ces maternités de proximité, modernes et accueillantes au service des habitants, viennent en soutien aux efforts durables de l’Etat malien dans sa lutte contre la mortalité maternelle et infantile et traduit le bel exemple de partenariat entre les deux fondations », a déclaré Hawa Diallo.

C’est au total 15 maternités que les fondations Orange et Aga Kahn avaient prévu de construire à travers leur partenariat. Orange se charge de la réalisation physique. 200 millions Fcfa ont été programmés à cet effet. Aga Khan s’occupe de l’équipement, l’éclairage et la formation de la communauté pour le bon fonctionnement des infrastructures, a révélé Zana Koné, le directeur du programme de développement coordonné d’Aga Khan de Mopti.

Publicités

AFRIQUE : Facebook lance son Internet.org Innovative Challenge

10 décembre 2015

Le réseau social Facebook a annoncé le lancement de son Internet.org Innovative Challenge en Afrique. Le concours destiné aux développeurs, primera les deux meilleurs applications, sites webs ou services dans le domaine de l’éducation et l’autonomisation économique. Une enveloppe de 150 000 dollars est prévue à cet effet. Chaque gagnant recevra  un paquet d’outils et services d’une valeur de plus de 60 000 dollars, ainsi qu’un prix supplémentaire d’une valeur de 50 000 dollars. A travers le programme Internet.org Innovative Challenge, Ime Archibong, le directeur des partenariats stratégiques de Facebook, a expliqué que le réseau social est impatient « de voir comment les développeurs africains fournissent une réelle valeur à leurs communautés. En reliant les gens et en leur donnant les moyens d’avoir accès à des services et à des informations, nous pouvons les aider à réaliser des choses extraordinaires et les aider à améliorer leurs vies ». Il a souligné que ce concours traduit le soutien de Facebook pour ceux qui « travaillent sur des solutions qui visent à améliorer l’éducation et la santé économique des communautés en Afrique » . Les développeurs intéressés par le concours ont jusqu’au 1er mai 2016 pour s’inscrire. Les vainqueurs seront annoncés par Facebook en août/septembre 2016. Le lancement par Facebook de son Internet.org Innovative Challenge en Afrique fait suite à celui d’Inde, dont les vainqueurs ont été annoncés en octobre 2015.