MALI : L’accord de paix signé à Bamako, sans les principaux groupes rebelles

Mali

Le gouvernement du Mali, des mouvements armés et la médiation internationale ont signé vendredi 15 mai 2015 à Bamako capitale du Mali, l’accord de paix conclu à Alger, en l’absence des principaux groupes de la rébellion à dominante touareg, dénonçant une « signature unilatérale », devant  de nombreux dirigeants de pays d’Afrique. Preuve que la paix restait une perspective lointaine, des affrontements opposaient des groupes pro-gouvernementaux aux rebelles près de Ménaka d’après une source militaire au sein de la force de l’ONU au Mali -MINUSMA -et la coordination des mouvements de l’Azawad -CMA, rébellion-, au moment de la signature. L’accord a pour objectif d’instaurer une paix durable dans le nord du Mali, qui a connu une série de rébellions touareg depuis les premières années d’indépendance en 1960. En 2012, cette immense région a été transformée en sanctuaire et en base d’opérations djihadistes, jusqu’au lancement de l’opération militaire Serval  par la France en janvier 2013. La cérémonie a été maintenue par Bamako et la médiation internationale menée par l’Algérie malgré les violations répétées du cessez-le-feu depuis 15 jours.  Cette rencontre a réuni autour  d’Ibrahim Boubacar Keïta président de la république du Mali, d’une dizaine de chefs d’état d’Afrique dont Robert Mugabe, président du Zimbabwe et président en exercice de l’Union africaine vivement applaudi, ainsi que Goodluck Jonathan président de l’état du Nigéria, John Dramani Mahama président du Ghana ou bien encore Paul Kagamé président du Rwanda. Etaient présents des chefs de gouvernement et représentants de plusieurs autres pays, ainsi que les anciens présidents du Mali,  Moussa Traoré et Dioncounda Traoré. L’accord a été signé au nom du gouvernement par le ministre des affaires étrangères Abdoulaye Diop, et 3 représentants de groupes pro-gouvernementaux et des représentants de 2 organisations membres de la CMA. Pour mémoire la CMA, dont les 3 principaux groupes – le mouvement national de libération de l’Azawad -MNLA-, le haut conseil pour l’unité de l’Azawad -HCUA- et la branche rebelle du mouvement arabe de l’Azawad -MAA- étaient aux abonnées absents de cette cérémonie. A Alger, M. Lamamra avait assuré que le président de la république du Mali était prêt à « recevoir les rebelles à tout moment et discuter avec eux de l’avenir du pays, de l’avenir des régions du Nord et de la mise en œuvre rigoureuse de l’accord ». L’accord a été signé à Bamako par des représentants de plusieurs pays et organisations au nom de la médiation internationale, dont l’ONU, l’Algérie, le Burkina Faso, la Mauritanie, l’UA et l’Union européenne. Les intervenants ont félicité la médiation pour ses efforts, exhorté les parties signataires à respecter leurs engagements, les autres à le signer, et tous au dialogue. Dans un communiqué, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est dit convaincu que l’accord « est une base solide sur laquelle construire une paix juste et durable au Mali » A Bamako, la secrétaire générale de l’organisation internationale de la francophonie Michaëlle Jean a parlé « d’une étape essentielle pour la sécurité et la stabilité non seulement au Mali mais dans toute la région, voire le continent ». « Le Mali appartient aux maliens », et la paix et l’unité du pays relèvent d’eux, a lancé Robert Mugabe. A Bruxelles, la chef de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini a jugé que la signature « par la plupart des parties prenantes est une étape décisive », pressant les autres à les imiter. Des zones entières échappent encore au contrôle des autorités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :