BENIN : Ouidah, abrite le premier musée d’art contemporain d’Afrique

Benin

Ouidah, petite localité située sur la côte au Bénin est tristement célèbre pour avoir été un des grands centres africains d’embarquement d’esclaves vers l’Amérique. Elle abrite le premier musée d’art contemporain d’Afrique, une fierté pour les artistes du continent, comme une revanche de l’art sur l’histoire.  14 grands artistes africains sont exposés dans la majestueuse villa Ajavon, inaugurée en novembre 2014, au centre  de cette ville d’à peine 60.000 habitants, à 40 km de Cotonou capitale du Bénin. Déjà présents pour la plupart dans les plus prestigieux musées d’Europe et d’Amérique, ils sont très rarement exposés en Afrique.  Ce pari audacieux est celui de la Fondation Zinsou, fondée en 2005 par la très dynamique et volontaire Marie-Cécile Zinsou, avec le concours financier de son père, Lionel Zinsou. Ce franco-béninois, normalien et économiste, est à la tête du fonds d’investissement PAI Partners, à Paris, après être passé par le cabinet de Laurent Fabius à Matignon et la Banque Rothschild entre autre. Au cours d’une mission au Bénin pour l’ONG SOS village d’enfants, sa fille Marie-Cécile avait voulu emmener les enfants au musée. « J’ai découvert qu’il n’y avait aucune structure pour leur montrer des œuvres de leur continent aujourd’hui », souligne Marie-Cécile Zinsou, petite-nièce d’un des premiers présidents de la république du Bénin, Emile-Derlin Zinsou.  La Fondation Zinsou a fondé un réseau de mini-bibliothèques et un espace d’exposition à Cotonou dont l’accès est gratuit. En 8 années, la fondation a accueilli 4 millions de visiteurs, dont une majorité de moins de 15 ans, à Cotonou, avec des expositions de grande qualité d’artistes béninois et étrangers, dont le peintre pop américain d’origine haïtienne Jean-Michel Basquiat, en 2007 -une première sur le continent africain. La fondation a acquis une collection d’œuvres et s’est mise en quête d’un lieu dans l’objectif de fonder un premier musée entièrement dédié à l’art contemporain africain du continent. C’est la villa Ajavon, construite en 1922 par un riche commerçant originaire du Togo, véritable trésor d’architecture afro-brésilienne, qui a guidé les pas de la fondation Zinsou vers Ouidah, pour y installer son musée. Marie Cécile Zinsou présidente de la fondation déclare : « Quand on a su que cette maison sublime était libre, on a sauté sur l’occasion » en ajoutant « Il s’agit d’un style symbolique, très spécifique de cette région: ce sont les descendants d’esclaves qui sont revenus de Bahia et ont créé cette architecture à partir de leurs souvenirs d’Afrique et de leurs influences brésiliennes ». L’imposante bâtisse à étage est située au bout d’une route en terre battue bordée d’échoppes et de vieilles maisons au charme suranné, à l’ombre de la basilique et du temple des pythons, un des hauts lieux du culte vaudou. Pas de climatisation dans le bâtiment principal, pour ne pas défigurer la façade. On est loin de la température très contrôlée de 22 degrés et 50% d’humidité que la fondation maintient dans sa salle d’exposition de Cotonou. A Ouidah, l’air circule à travers les fenêtres, dans les coursives baignées de soleil, qui donnent sur des pièces en enfilade où sont exposées les oeuvres de Frédéric Bruly-Bouabré, originaire de Côte d’Ivoire – de Chéri Samba du Congo Brazzaville, et de Mickaël Bethe-Sélassié originaire de l’Ethiopie. Egalement Romuald Hazoumé, originaire du Bénin dont les « masques bidons » ont parcouru le tour du monde, Cyprien Tokoudagba, Aston et Kifouli Dossou tous deux aussi du Bénin.  Seules les photographies en noir et blanc de Malick Sidibé et Seydou Keita originaires du Mali ont été placées dans une annexe climatisée, à l’abri de la lumière du jour. En 3 mois, le musée de Ouidah a attiré près de 13.000 visiteurs. Pour l’artiste Romuald Hazoumé, dont les oeuvres sont exposées à Londres, Paris et New York, c’est une fierté immense d’être enfin montré dans un musée dans son pays le Bénin.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :