COTE d’IVOIRE : Suite du procès de Simone Gbagbo et de ses co-accusés

CotedIvoire

Le procès de 82 dignitaires du régime de l’ancien président de la république Laurent Gbagbo a rouvert ce mardi 6 janvier 2015. A la fin décembre 2014 il avait débuté furtivement avant d’être reporté. Les prévenus sont accusés d’actes de violence commis durant la crise post-électorale de 2010-2011. Parmi ces dignitaires, se trouve l’ancienne première dame Simone Gbagbo Poursuivie pour atteinte à la sûreté de l’état, elle n’était pas présente dans le box où seuls 6 prévenus ont fait face à la cour. C’est avec près de 2 heures de retard que l’audience a débuté avec une acoustique catastrophique dans la salle de la cour d’assises d’Abidjan capitale de la Côte d’Ivoire. Jean-Marius Kéipo, dit « Petit marteau » a été le premier a passé à la barre âgé d’une quarantaine d’années, de petite taille portant barbe et crâne rasé, tradipraticien de Yopougon accusé de participation en bandes armées, xénophobies, tribalisme. Il a la réputation de chef de milice. Selon les témoins, « Petit marteau » est affublé d’un autre surnom, celui de « chef ou général des brûleurs ». Un surnom que l’accusé nie catégoriquement. « Petit marteau »  indique  n’avoir jamais fait de mal ni menacé personne. Durant cette première journée de reprise du procès, 5 autres accusés doivent répondre des accusations d’atteinte à la sûreté de l’état. A suivre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :