BURUNDI : Après le massacre, l’armée parle mais sans plus

Burundi

Le point presse de l’armée de la république du Burundi était attendue suite à l’attaque par un groupe rebelle armée en provenance de la république démocratique du Congo – RDC-, dans la province de Cibitoke, dans le nord-ouest du Burundi. Le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de l’armée du Burundi a été catégorique en  qualifiant le groupe  à la volonté  de déstabiliser le Burundi. Le groupe armé voulait accéder jusqu’à la  foret de la Kibira. Une forêt qui s’étale du nord au sud du Burundi, sur la crête Congo-Nil, et qui a servi de base aux différents mouvements rebelles durant la guerre civile. Pour le colonel Baratuza, l’objectif était de « recruter, asséner l’idéologie du mouvement avant de passer aux attaques d’assauts dans le pays, avant les élections prévues au mois de mai 2015 au Burundi » A suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :