ETHIOPIE : Addis Abeba et la prostitution

Ethiopie

A Addis-Abeba capitale de l’Ethiopie abrite le nombre le plus important de maisons closes d’Afrique. C’est le département d’état des Etats-Unis qui le mentionne. Dans la nuit différents quartiers d’Addis-Abeba sont colorés sur des centaines de mètres par des  lumières fluorescentes. Toujours selon le département d’état des Etats-Unis on peut y rencontrer des gamines âgées de 8 ans.  En 2013, aucune procédure judiciaire n’aurait été engagée concernant le trafic sexuel ou la prostitution infantile. La consternation avait été suscité il y a quelques temps avec l’affaire de la jeune fille Hannah âgée de 16 ans enlevée en sortant de son école, elle a été violée par 5 hommes puis laissée pour morte au bord de la route. Si les réseaux sociaux se sont mobilisés pour le dénoncer, ce cas n’est qu’une partie émergée de la somme de violences subies par les femmes en Ethiopie où règne régulièrement  la loi du silence sur ces abus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :