MOZAMBIQUE : 30 milliards de dollars à investir dans le GNL d’ici 2018

Mozambique

Ce sont des investissements d’un montant global de plus de 30 milliards de dollars soit environ 23 milliards d’euros qui seront engagés au Mozambique afin d’assurer à compter de 2018 des exportations de gaz naturel liquéfié, a déclaré jeudi 21 août 2014 la compagnie pétrolière publique ENH. Ces investissements ont pour objectif de développer les ports de Pemba et Palma, dans le nord du Mozambique, où est prévue la construction d’une base logistique et de plusieurs unités de production de gaz naturel liquéfié -GNL- afin d’exploiter les ressources des champs du bassin de Rovuma. Anadarko Petroleum compagnie américaine et  ENI compagnie italienne sont parties prenantes du projet. Le Mozambique, qui a des difficultés à se relever des dommages causés par la guerre civile de 1975 à 1992, souhaite que les revenus générés par l’exploitation de ces champs gaziers lui permettront d’assurer son développement au cours des prochaines années. Le fonds monétaire international -FMI- estime que le Mozambique peut espérer retirer des « revenus importants » du GNL à compter de 2022 et table à moyen terme sur une croissance économique de 8% par année, ce qui en ferait l’un des états les plus dynamiques d’Afrique. Certains experts s’attendent néanmoins à ce que l’échéance du début 2018 pour les premières exportations de GNL soit difficile à tenir. Les ressources du bassin de Rovuma sont estimées à environ 5.000 milliards de m3 de gaz.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :