TOGO : Agrandissement du port autonome de Lomé

Togo

Le port autonome de Lomé  – PAL –  capitale du Togo a pour objectif  9 millions de tonnes de fret pour 2014. Il rejoint, par le biais d’une série de projets d’envergure mis en place depuis plus de 5 ans,  les autres ports de l’Afrique de l’ouest engagés dans une course de modernisation pour un meilleur positionnement. Le premier navire entrant au port autonome de Lomé s’est effectué le 21 janvier 1987 soit bientôt 50 ans se trouve être le seul port en eau profonde dans le Golfe de Guinée. Ce port a la réputation d’être sécurisé et de bénéficier d’une sophistication avec des équipements de contrôle et à l’intégration du Togo dans un programme régional de lutte contre la piraterie maritime. Une nouvelle percée pour le port autonome de Lomé, à ce jour, le bras maritime du Burkina Faso, du Mali et du Niger dont les importations et exportations représentent plus de 20% du volume des activités. Cette position se raffermit, dans une approche d’intégration régionale, par un projet de réhabilitation de la voirie interne et des réseaux divers qui vont renforcer sa compétitivité. La banque ouest-africaine de développement -BOAD- a adhéré à l’initiative et a apporté une aide financière de 25 milliards de Fcfa en mai 2014. Le port autonome de Lomé est situé à la même distance entre Nouadibhou en Mauritanie et de Luanda en Angola. Le  contre-amiral Fogan Kodjo Adegnon est l’actuel directeur général. Le consortium Lomé Container terminal -LCT-, constitué par le groupe Getma et le major Mediterranean Shipping Company -MSC-, y réalise un projet de terminal à conteneurs, un chantier de 400 millions d’euros, auquel se sont associées la société financière internationale -SFI-, l’agence française de développement -AFD-, la banque africaine de développement -BAD- et la banque de développement de Chine, pour faire du Port de Lomé l’unique pour accueillir, en Afrique de l’ouest et du centre, les méga-navires et un port de transbordement. Le groupe français Vincent Bolloré, par le biais de Togo Terminal, filiale de Bolloré Africa Logistics, s’est engagé dans la construction du 3 quai, soit  un ouvrage de 450 mètres avec un tirant d’eau de 15 mètres qui devrait attirer, les super-conteurs en provenance de l’Asie et, à terme, doubler la capacité d’accueil et de stockage de ce port. Ce chantier est évalué à 300 milliards de Fcfa est quasi terminé et devrait être mis en service dans les prochaines semaines.  Le port autonome de Lomé, occupent 80% des échanges commerciaux du Togo et offrent des opérations de transbordement représentant environ 5% du volume global du trafic, se prévaut de près de 9 millions de tonnes de fret traitées en 2013. L’objectif pour 2014 est de pouvoir recevoir près  de 1 200 navires et de traiter 9 millions de tonnes de fret. Un objectif ambitieux, après une performance de 1 118 navires traités en 2013, contre 989 en 2012, soit une augmentation de 13,4% du trafic, alors que le tonnage est passé de 7 770 000 en 2012 à 8 700 000 tonnes en 2013. Avec la mise en service projetée du 3e quai et de la darse, outre la mise en concession de l’exploitation du quai minéralier et de l’activité de remorquage, le port autonome de Lomé se donne pour objectif un résultat net de l’ordre de 1 700 milliards de Fcfa, soit une progression de 94% par rapport à 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :