BENIN : Cotonou décroche la présidence de la CADDEL pour 3 ans et succède au Mozambique

Benin

La république du Bénin a été porté à la tête de la conférence africaine des ministres de la décentralisation et du développement local -CADDEL- pour un mandat de 3 ans, au terme de la 3e session de cette institution continentale tenue à Cotonou. Le Bénin succède au Mozambique qui en a assuré la présidence depuis la rencontre de Maputo en 2011. Isidore Gnonlonfoun,  ministre de la décentralisation du Bénin, président entrant, a rendu hommage à son prédécesseur, ministre en charge de l’administration de la décentralisation du  Mozambique et a souhaité pouvoir compter, une fois encore, sur son « engagement et sa  disponibilité habituels » pour capitaliser sa riche expérience et assurer la réussite du mandat qui s’ouvre à partir de ce jour. Il s’est engagé à préserver les nombreux acquis de cette présidence et à redoubler d’efforts pour relever les nouveaux défis qui se posent à la CADDEL. Le ministre a ajouté « Cette mission nous interpelle tous et je suis persuadé que chaque membre de la CADDEL, ainsi que nos partenaires traditionnels, s’engageront pour que le mandat du Bénin soit couronné de succès ». Evoquant les actions prioritaires de son mandat, le nouveau président s’engage à mobiliser les fonds pour les activités liées à la décentralisation et à la gouvernance locale sous l’égide du comité technique spécialisé. Il promet de sensibiliser l’ensemble des tats membres à s’acquitter de leurs cotisations annuelles et à payer tous leurs arriérés avant décembre 2014. Le président de la CADDEL souhaite  s’atteler à la mise en place de la charte africaine sur les valeurs et principes de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local. Il s’agira, d’œuvrer pour que l’ensemble des états membres signent et ratifient la charte dans les meilleurs délais pour son application effective. Le nouveau président de la CADDEL se donne pour mission de promouvoir un programme d’actions relatif au renforcement de la gouvernance locale pour la sécurité, la paix et le développement local à travers l’élaboration d’une stratégie permettant d’appuyer les Etats membres dans la mise en œuvre d’un programme d’actions sur cette thématique. La 3e session de la CADDEL a débuté jeudi 14 août 2014 à Cotonou capitale du Bénin et le  thème retenu est « Renforcement de la gouvernance locale pour la paix, la sécurité et le développement local ». Cette session a permis d’étudier les progrès réalisés par la CADDEL de 2011-2014, partager les informations sur les dynamiques actuelles, les défis et les perspectives de la CADDEL, discuter de la mobilisation des cotisations et d’échanger sur les modalités de recrutement d’un nouveau secrétaire exécutif permanent. La CADDEL a été fondée par les ministres en charge de ce secteur, pour promouvoir dans les états membres, la décentralisation et la gouvernance locale, en marge de la seconde édition d´Africités qui s’est tenue en 2000 à Windhoek, en Namibie. La CADDEL a pour mission de promouvoir la décentralisation et la gouvernance locale pour réaliser le développement local en Afrique et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations et de la démocratie locale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :