BURUNDI : Le gouvernement interdit l’exploitation du bois de Santale

Burundi

Le gouvernement du Burundi a décrété l’interdiction de l’exploitation et la vente du bois connu sous le nom scientifique de Santal Osyris Lanceolata pour faire respecter l’ordonnance n° 29/129/ du 27 avril 1923 interdisant d’effectuer des coupes de cette espèce sans autorisation. Philippe Nzobonariba secrétaire général et porte parole du gouvernement du Burundi a précisé « Pour que cette espèce ne continue pas à faire objet de spéculation entraînant par voie de conséquence son extinction, le gouvernement du Burundi vient de prendre les mesures suivantes : aucune exploitation et vente du bois de Santal Osyris Lanceolata ne sont autorisées sur tout le territoire national. Tous les stocks de Santal Osyris Lanceolata où qu’ils soient sur le territoire doivent être saisis par les services habilités ». Le gouvernement a demandé aux autorités locales des provinces de Kirundo et de Muyinga de la région naturelle de Bugesera  où pousse cette espèce de participer dans la sensibilisation de la population pour le respect de ces mesures. Le bois de Santale, caractérisée par une odeur nauséabonde, est convoité en raison de ses vertus médicinales. C’est aussi une matière première pour la conception des parfums.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :