MAURITANIE : Selon l’opposition le pays s’enfonce dans la crise suite aux élections

Mauritanie

La Mauritanie « s’enfonce dans la crise » après les deux tours d’élections législatives et municipales en novembre-décembre 2013 remportés par le parti présidentiel, a déclaré mardi 24 décembre 2013  le chef de la principale coalition de l’opposition qui a boycotté ces scrutins. Ahmed Ould Daddah président de la coordination de l’opposition démocratique – COD – a déclaré « La mascarade électorale qui vient de se dérouler ne règle en rien la crise politique. Elle enfonce plutôt le pays davantage dans la crise ». Ces scrutins, dont le premier tour a été organisé le 23 novembre 2013 et le second samedi 21 décembre 2013, sont « nuls et de nul effet », a précisé Ahmed Ould Daddah avant d’exiger « de nouvelles élections, organisées sur des bases consensuelles (et) qui soient à même de sauvegarder l’unité de la Mauritanie et sa cohésion sociale ». La COD, une coalition de rassemblant près de 12 partis, « n’acceptera pas n’importe quel dialogue car nous avons été plusieurs fois trompés. Nous n’accepterons qu’une concertation réfléchie, bien étudiée et répondant à des exigences claires ». Ahmed Ould Daddah a écarté toute intervention extérieure pour régler la crise. « Nous devons apprendre à résoudre nos problèmes par nous-mêmes ». Les élections ont été boycottées par 10 des 11 partis de la COD pour dénoncer leur organisation « unilatérale et sans garantie de transparence » par le régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz. Mais cette stratégie a échoué au regard du fort taux de participation aux scrutins, plus de 75% au premier tour et de plus de 72% au second. D’après les résultats  publiés dimanche 22 décembre 2013 l’union pour la république -UPR-, le parti présidentiel, a obtenu la majorité absolue des députés à l’assemblée nationale, décrochant 74 des 147 sièges. Le parti islamiste Tewassoul, seul membre de la COD à avoir participé à ces élections, a décroche péniblement 16 sièges. Avec ses alliés d’une douzaine de petits partis, l’UPR obtient 108 sièges de députés. Aux élections municipales, – UPR -le parti présidentiel a remporté la victoire dans 154 communes sur les 218 de la Mauritanie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :