TCHAD : Demande de la levée de l’immunité du député chef de l’opposant Saleh Kebzabo

Tchad

L’assemblée nationale de la république du Tchad a fondée vendredi 2 août 2013 une commission chargée d’examiner la demande de levée de l’immunité parlementaire de Saleh Kebzabo, chef de l’opposition, accusé par le parquet de délit d’outrage, d’atteinte à l’autorité de la justice et de diffamation. Le parlementaire Kebzabo préside l’union nationale pour le développement et le renouveau -UNDR-, rassemblant près de 15 députés à l’assemblée nationale. Cette dernière est largement dominé par le parti du président de la république Idriss Déby Itno. L’UNDR est la seconde force politique au Tchad. Le président de l’UNDR est poursuivi pour avoir dénoncé, dans une interview accordée à une télévision étrangère en juillet 2013, le sort de 3 journalistes locaux détenus  » depuis 4 mois sans avoir vu un juge ». Des propos que le procureur près le tribunal de première instance de N’Djaména, Ousman Mamadou Affono, a estimés « outrageants vis-à-vis de l’ensemble du corps de la magistrature, jetant ainsi le discrédit sur le corps judiciaire ». C’est la deuxième fois depuis le début 2013, que le parlementaire Saleh Kebzabo a des démêlés avec la justice. En juillet 2013 il avait été convoqué suite à une tentative de déstabilisation dénoncée par le gouvernement, début mai 2013. Absent du Tchad, il n’avait finalement pas été poursuivi à son retour. Une autre commission a été aussi mise en place vendredi 2 août 2013 afin d’étudier la question de levée de l’immunité d’un autre élu, M. Lama Tchindébé – parti au pouvoir-, accusé d’avoir détourné 9 millions Fcfa alors qu’il était un délégué du ministère de l’Education nationale dans une région du sud du Tchad.  Chacune de deux commissions sera dotée de 20 membres et placée sous la présidence du  président de l’assemblée nationale ou, par dérogation, par un vice-président. Les deux commissions disposent de 21 jours pour déposer leurs rapports, selon le règlement intérieur de l’assemblée nationale. Les demandes de levée de l’immunité parlementaire de MM. Saleh Kebzabo et Lama Tchindébé ont été transmises par le gouvernement à l’assemblée nationale, courant juillet 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :