NIGER : Le site d’AREVA sous protection du commandement des opérations spéciales françaises

Niger

Ce sont environ réservistes des forces spéciales françaises – COS – qui viennent d’arriver en renfort  de la sécurité des sites du groupe nucléaire  français AREVA au Niger depuis la prise d’otages d’In Amenas du 16 au 19 janvier 2013. A la fin janvier 2013 Luc Oursel, le président d’AREVA avait déclaré le renforcement de ses mesures de sécurité au Niger où il poursuit ses activités minières, en dépit de l’intervention militaire de la France au Mali. 4 français, employés d’AREVA et de son sous-traitant SATOM, sont actuellement détenus par Al-Qaïda au Maghreb islamique -AQMI-après avoir été enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit, site d’extraction d’uranium dans le nord du Niger. AREVA, second producteur mondial d’uranium en 2011, exploite ce minerai depuis plus de 40 ans au Niger et prévoit l’inauguration fin 2014 de la mine géante d’Imouraren, sa troisième dans le pays sahélien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :