OUGANDA : Ingérence étrangère dans le secteur pétrolier d’après le président Museveni

Ouganda

Yoweri Museveni, président de l’état de l’Ouganda  a dénoncé les « saboteurs » agissant  dans l’intérêt de « personnes étrangères » pour déstabiliser le secteur pétrolier en plein développement en Ouganda. »Les saboteurs qui travaillent dans l’intérêt de personnes étrangères ne veulent pas que notre programme pétrolier réussisse », a déclaré Yoweri Museveni dans un discours devant le parlement, boycotté par les députés de l’opposition. Au pouvoir depuis 26 années, Yoweri Museveni a attaqué les organisations non gouvernementales  – ONG- et députés, en les accusant de recevoir des fonds de l’étranger pour freiner le développement du secteur pétrolier ougandais.Début décembre 2012 le parlement a adopté une loi controversée régissant l’exploration et la production des réserves pétrolières de l’Ouganda. La loi comporte une clause qui, d’après l’opposition, donne trop de pouvoirs au président pour l’octroi et la révocation des licences d’exploitation. C’est en 2006 que l’Ouganda a découvert du pétrole à la frontière de la république démocratique du Congo. L’entreprise anglo-irlandaise Tullow Oil a signé en 2012 des accords avec le gouvernement de l’Ouganda, lui permettant de revendre aux firmes française Total et chinoise CNOOC les deux-tiers de ses concessions dans le pays. La production pétrolière devrait débuter en 2017 d’après le puissant groupe français Total.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :